historique

En 1997, Rock Arsenault voulait partager son rêve et sa passion des chevaux. Il décide de mettre sur pied une journée de compétition de gymkhana entre amis sur le site du Ranch du Vallon. Cette activité, qui s’appelait alors «La journée du Vallon», pris dès le début des proportions bien au delà de ce qui avait été prévu.

L’enthousiasme des cavaliers du coin et l’intérêt des spectateurs firent de cet événement un véritable succès. 25 cavaliers se sont disputés la victoire devant une foule de près de 500 spectateurs. Dès la fin de cette fameuse journée, c’est d’un festival que l’on rêvait. L’année suivante, la mise sur pied d’un comité et l’adoption d’une charte se sont avérées être une nécessité tant la charge de travail était importante.

L’orientation à prendre était déjà toute tracée; ce serait une grande fête familiale,  des compétitions de gymkhana axées sur la camaraderie et l’esprit sportif. En 1998, presque le double de cavaliers et trois fois plus de spectateurs  sont venus faire vibrer le site du Ranch du Vallon et dire aux organisateurs qu’ils étaient sur la bonne voie.

Aujourd’hui, le Festival western de Bonaventure est reconnu comme le plus gros événement équestre dans l’Est du Québec. Le Saloon, une bâtisse permanente, permets l’avènement de spectacles en tout temps.  Le calibre élevé des compétitions,  la qualité des artistes, l’accueil chaleureux et les services qu’on y retrouvent font la fierté des bénévoles qui participent à un événement dynamique et rassembleur, ce  qui a  permis au Festival western de Bonaventure d’acquérir ses lettres de noblesse et sa notoriété.

Le rêve d’un homme est maintenant devenu la fierté d’une population.